C’est l’histoire d’une maison en pierre de meulière construite à Suresnes en 1955.
Les nouveaux propriétaires, une famille avec deux enfants, souhaitent surélever la maison d’un étage.
Les maisons en pierre de meulière sont protégées.
Pour ce projet les architectes des bâtiments de France ont demandé de conserver la meulière en façade et de surélever avec ce même matériau. On obtient alors une maison contemporaine en pierre de meulière, traces du passé en réponse aux besoins du présent.

Le nouveau programme se décline ainsi : 1 séjour, 1 salle à manger, 1 cuisine, 1 buanderie, 1 garage, 4 chambres dont 3 avec mezzanines, 3 salles de bain et 2 toilettes séparés.
Les cinq niveaux à distribuer présentent des hauteurs sous plafond différentes et gravitent autour de l’escalier principal. Certains espaces sont très ouverts, d’autres plus fermés, ce qui entraine un jeu de vues subtiles tout au long du parcours.

Le séjour au rez-de-chaussée en double hauteur communique avec la salle à manger située au premier étage pour donner un espace traversant sud/nord. Une très grande baie ouvre généreusement la façade nord sur le jardin. La cuisine discrète située au premier étage communique avec le séjour par le biais d’une grande fenêtre positionnée dans la double hauteur.
Au deuxième étage les trois chambrent bénéficient de grandes mezzanines permettant un espace nuit plus intime.

Pour souligner la réhabilitation de cette maison et donner une lecture contemporaine des façades en pierre de meulière, certains détails ont été étudiés. Une nouvelle toiture en zinc remplace l’ancienne toiture en tuile mécanique rouge et les gouttières ont été remplacées par des cheneaux encastrés. Certains linteaux en béton de l’ancienne façade ont été conservés comme vestige dans la façade. Pour souligner la création des nouvelles ouvertures de l’étage réhaussé, leurs linteaux ont été recouverts de meulière pour donner une lecture plus claire. Les tableaux des nouvelles ouvertures ont été enduits pour dissimuler la meulière depuis les espaces intérieurs de la maison. Les menuiseries extérieures sont réalisées en aluminium anodisé naturel.

La maison est conforme à la réglementation RT 2012. Tous les matériaux proviennent d’Ile de France. Seules les poutres en bois lamellée collée ont été acheminées depuis une usine du sud de l’Allemagne proche de la frontière alsacienne. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Danton
Surélévation d'une maison individuelle à Suresnes Projet réceptionné - Septembre 2018 Maîtrise d'ouvrage privée Surface existante : 180 m² Surface ajoutée : 40 m² en surélévation Photographe : David Fœssel